Une question ? Appelez-nous au +33 9 77 215 600

Informations sur l’œuvre

Catégorie

Estampe

Technique

Lithographie couleur sur papier

Date

1963

Dimensions

65 cm x 50 cm

Signature

Signée en bas à gauche

Justificatif(s) d’authenticité

Lithographie vendue accompagnée d'un certificat de provenance délivré par les éditions Mourlot

État de conservation

Très bon

Encadrement

Non

Localisation

Paris, France

Description

"La main ouverte", une lithographie imprimée par Mourlot en 1963. Cette épreuve d'imprimeur est signée et datée dans la planche par le Corbusier.

Cette lithographie est vendue sans encadrement, cependant, il est tout à fait possible de l'acheter encadrée. N'hésitez pas à nous solliciter pour en savoir plus, nous sommes à votre entière disposition.

Provenance

Collection Mourlot


Le Corbusier

Peintre
Dessinateur
Sculpteur
SuisseNé(e) en : 1887Artiste célèbreArtiste célèbre

Charles-Édouard Jeanneret-Gris de son vrai nom est né à la Chaux-de-Fonds en Suisse, le 6 octobre 1887. Issu d’une famille d’artisans, il entame une formation de graveur-ciseleur à partir de 1900, mais ne voyant plus que d’un œil, il est contraint d’abandonner cette discipline manuelle. C’est ainsi qu’il se tourne vers la peinture, cependant en 1904, son professeur de peinture lui annonce qu’il n’est pas assez talentueux et le pousse à faire de la décoration et de l’architecture. Le jeune suisse est rapidement sous le charme de l’architecture.

Au cours de sa jeunesse, le Corbusier voyage beaucoup en Europe et en Afrique du Nord, il s’inspire de ses différents voyages dans ses créations. En 1914, il se met à son compte en ouvrant un cabinet d’architecte indépendant. Les trois premières années, son activité stagnes malgré quelques commandes.

En 1917, Charles-Édouard Jeanneret-Gris fait le choix de s’installer à Paris voyant les importants besoins de reconstruction causés par la Première Guerre mondiale. Rapidement, il rencontre un peintre parisien : Amédée Ozenfant. Ensemble, ils créent le "purisme", un genre artistique très épuré opposé au cubisme. Les deux artistes fondent "L’Esprit nouveau", une revue d’art et d’architecture dans laquelle Charles-Édouard Jeanneret-Gris prend le pseudonyme de "Le Corbusier".

Son premier cabinet fait faillite, et il décidé de s’associer avec son cousin Pierre Jeanneret pour en fonder un autre. Ce cabinet deviendra son seul atelier durant tout le reste de sa vie. 

Par la suite, Le Corbusier devient célèbre grâce à des ouvrages qui décrivent ses techniques et sa vision de l’art. Il met en œuvre ses théories sur de nombreux chantiers, en alliant toujours l’esthétique avec la fonctionnalité. On peut par exemple citer la Villa Savoye, construite entre 1928 et 1931 à Poissy en France.

Le Corbusier s’intéresse aussi au mobilier. Avec Charlotte Perriand, il imagine plusieurs meubles dans un style assez minimaliste : le fameux fauteuil "LC4", des tables, des chaises et des canapés.

À partir de 1928, Le Corbusier a pris part aux Congrès internationaux d’architecture moderne. Dans la Charte d’Athènes, Le Corbusier présente ses conceptions de l’architecture.

En 1930, il devient français et épouse Yvonne Gallis. Cette dernière exerce une influence très positive sur lui.

Après la Deuxième Guerre mondiale, Le Corbusier propose ses "Unités d’habitation" et réalise la Cité radieuse de Marseille.

En 1950, il publie "le Modulor", qui présente une architecture moderne réalisée à partir du nombre d’or.

Le Corbusier a profondément marqué le 20ème siècle. 17 des bâtiments de Le Corbusier sont aujourd'hui inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO.

Le Corbusier meurt le 27 août 1965 à l’âge de 77 ans.

Le Corbusier

SuisseNé(e) en : 1887Artiste célèbreArtiste célèbre
Peintre
Dessinateur
Sculpteur

Charles-Édouard Jeanneret-Gris de son vrai nom est né à la Chaux-de-Fonds en Suisse, le 6 octobre 1887. Issu d’une famille d’artisans, il entame une formation de graveur-ciseleur à partir de 1900, mais ne voyant plus que d’un œil, il est contraint d’abandonner cette discipline manuelle. C’est ainsi qu’il se tourne vers la peinture, cependant en 1904, son professeur de peinture lui annonce qu’il n’est pas assez talentueux et le pousse à faire de la décoration et de l’architecture. Le jeune suisse est rapidement sous le charme de l’architecture.

Au cours de sa jeunesse, le Corbusier voyage beaucoup en Europe et en Afrique du Nord, il s’inspire de ses différents voyages dans ses créations. En 1914, il se met à son compte en ouvrant un cabinet d’architecte indépendant. Les trois premières années, son activité stagnes malgré quelques commandes.

En 1917, Charles-Édouard Jeanneret-Gris fait le choix de s’installer à Paris voyant les importants besoins de reconstruction causés par la Première Guerre mondiale. Rapidement, il rencontre un peintre parisien : Amédée Ozenfant. Ensemble, ils créent le "purisme", un genre artistique très épuré opposé au cubisme. Les deux artistes fondent "L’Esprit nouveau", une revue d’art et d’architecture dans laquelle Charles-Édouard Jeanneret-Gris prend le pseudonyme de "Le Corbusier".

Son premier cabinet fait faillite, et il décidé de s’associer avec son cousin Pierre Jeanneret pour en fonder un autre. Ce cabinet deviendra son seul atelier durant tout le reste de sa vie. 

Par la suite, Le Corbusier devient célèbre grâce à des ouvrages qui décrivent ses techniques et sa vision de l’art. Il met en œuvre ses théories sur de nombreux chantiers, en alliant toujours l’esthétique avec la fonctionnalité. On peut par exemple citer la Villa Savoye, construite entre 1928 et 1931 à Poissy en France.

Le Corbusier s’intéresse aussi au mobilier. Avec Charlotte Perriand, il imagine plusieurs meubles dans un style assez minimaliste : le fameux fauteuil "LC4", des tables, des chaises et des canapés.

À partir de 1928, Le Corbusier a pris part aux Congrès internationaux d’architecture moderne. Dans la Charte d’Athènes, Le Corbusier présente ses conceptions de l’architecture.

En 1930, il devient français et épouse Yvonne Gallis. Cette dernière exerce une influence très positive sur lui.

Après la Deuxième Guerre mondiale, Le Corbusier propose ses "Unités d’habitation" et réalise la Cité radieuse de Marseille.

En 1950, il publie "le Modulor", qui présente une architecture moderne réalisée à partir du nombre d’or.

Le Corbusier a profondément marqué le 20ème siècle. 17 des bâtiments de Le Corbusier sont aujourd'hui inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO.

Le Corbusier meurt le 27 août 1965 à l’âge de 77 ans.