Une question ? Appelez-nous au +33 9 77 215 600

Informations sur l’œuvre

Catégorie

Estampe

Technique

Broderie sur toile

Date

2021

Dimensions

66 cm x 55 cm

Signature

Signée au dos

Justificatif(s) d’authenticité

Certificat d'authenticité délivré par Vangart et signé de la main de l'artiste.

État de conservation

Très bon

Encadrement

Oui

Localisation

Lyon, France

Description

Avec ‘Blue energy node’, le street artiste Piotre nous propose une toile brodée de 66 par 56 cm sur un fond imprimé en dégradé de bleu L’œuvre est encadrée en caisse américaine de couleur orange ou bleue (au choix lors de l'achat), peinte à la bombe par l’artiste. L’œuvre comporte 211 097 points de broderie.

Cette broderie d'art est une édition limitée de seulement 8 exemplaires. Dimensions de l'œuvre hors cadre : 60 x 50 cm et avec cadre : 66 x 56 cm.

À propos de Vangart
Vangart est l’alliance parfaite entre la création artistique et la broderie. Chaque collaboration est le fruit d’une reflexion avec l’artiste sur le choix des matériaux et des couleurs à utiliser afin de retranscrire fidèlement ses intentions. Chaque œuvre brodée représente plusieurs heures de travail et des centaines de milliers de point de broderies ce qui la rend totalement unique.

Vangart collabore avec des artistes internationaux, afin de réaliser des œuvres brodées en édition limitée. Chaque œuvre est numérotée et délivrée avec un certificat d’authenticité et signée de la main de l’artiste. Frais de livraison de 10 € pour toute la France. Pour d'autres destinations, n'hésitez pas à nous contacter.

Provenance

Atelier Vangart à Lyon


Piotre

Peintre
FranceNé(e) en : 1987Artiste émergentArtiste émergent

À tout juste trente ans, Pierre Ygouf mieux connu sous le pseudonyme « Piotre » fait partie de cette nouvelle génération de graffeurs dont la côte ne cesse de monter. Né à Caen, ce jeune plasticien a toujours été précoce. Si de nombreux artistes jurent avoir toujours été passionné d’art, dans le cas de Piotre, la formule semble adaptée. En effet, en maternelle déjà, le Caennais affirme que quand il sera grand, il sera peintre ou dessinateur et il réclame des livres sur Picasso. Un peu plus tard, il intègre le lycée d’arts appliqués, La Ruche et sort diplômé du Strate College, une école d’art et de design à Paris. Ce touche-à-tout accumule les influences et n’hésite pas à mélanger les styles. Il réussit ainsi le tour de force de marier à la perfection pop-art et street-art.

Le travail de Piotre est largement influencé et ce de façon plus ou moins explicite par les maîtres de la fin du XXème siècle : Andy Warhol, Jean-Michel Basquiat ou encore Keith Haring pour ne citer qu’eux.

Un adjectif qui ressort fréquemment pour parler du français reste « hyperactif ». Piotre a besoin de se lancer de nouveaux défis, de challenger les supports et les techniques employées. Il passe ainsi aisément de la toile en atelier à la fresque dans la rue. Piotre a également collaboré avec de grandes marques en recherche d’une image plus jeune et fun comme l’horloger Louis Pion. Le graffeur se voit également sollicité par des villes pour réaliser des projets d’envergure (Lyon, Lisbonne, Marrakech, Miami…).

La recette de ce succès fulgurant peut se résumer à son style singulier reconnaissable au premier coup d’œil.

Piotre met un point d’honneur à réhabiliter le travail de personnalités qu’il considère comme sous-côtées ; il les intègre alors dans ses toiles sur-vitaminées. Le graffeur privilégie une palette de couleurs primaires qu’il mêle ensuite au noir et blanc pour créer des contrastes plus forts.

Enfin, on ne peut pas nier l’importance de l’univers de la publicité américaine des années cinquante, ainsi que de la BD sur l’œuvre de Piotre.

Piotre

FranceNé(e) en : 1987Artiste émergentArtiste émergent
Peintre

À tout juste trente ans, Pierre Ygouf mieux connu sous le pseudonyme « Piotre » fait partie de cette nouvelle génération de graffeurs dont la côte ne cesse de monter. Né à Caen, ce jeune plasticien a toujours été précoce. Si de nombreux artistes jurent avoir toujours été passionné d’art, dans le cas de Piotre, la formule semble adaptée. En effet, en maternelle déjà, le Caennais affirme que quand il sera grand, il sera peintre ou dessinateur et il réclame des livres sur Picasso. Un peu plus tard, il intègre le lycée d’arts appliqués, La Ruche et sort diplômé du Strate College, une école d’art et de design à Paris. Ce touche-à-tout accumule les influences et n’hésite pas à mélanger les styles. Il réussit ainsi le tour de force de marier à la perfection pop-art et street-art.

Le travail de Piotre est largement influencé et ce de façon plus ou moins explicite par les maîtres de la fin du XXème siècle : Andy Warhol, Jean-Michel Basquiat ou encore Keith Haring pour ne citer qu’eux.

Un adjectif qui ressort fréquemment pour parler du français reste « hyperactif ». Piotre a besoin de se lancer de nouveaux défis, de challenger les supports et les techniques employées. Il passe ainsi aisément de la toile en atelier à la fresque dans la rue. Piotre a également collaboré avec de grandes marques en recherche d’une image plus jeune et fun comme l’horloger Louis Pion. Le graffeur se voit également sollicité par des villes pour réaliser des projets d’envergure (Lyon, Lisbonne, Marrakech, Miami…).

La recette de ce succès fulgurant peut se résumer à son style singulier reconnaissable au premier coup d’œil.

Piotre met un point d’honneur à réhabiliter le travail de personnalités qu’il considère comme sous-côtées ; il les intègre alors dans ses toiles sur-vitaminées. Le graffeur privilégie une palette de couleurs primaires qu’il mêle ensuite au noir et blanc pour créer des contrastes plus forts.

Enfin, on ne peut pas nier l’importance de l’univers de la publicité américaine des années cinquante, ainsi que de la BD sur l’œuvre de Piotre.