Une question ? Appelez-nous au +33 9 77 215 600

Informations sur l’œuvre

Catégorie

Dessin

Technique

Encre noire sur papier

Date

1949

Dimensions

32.5 cm x 49 cm

Signature

Signée et datée

Justificatif(s) d’authenticité

Signé et daté "Lapicque 49"

État de conservation

Dessin en bon état. Le papier est un peu jauni et il y a quelques légers plis.

Encadrement

Non

Localisation

Paris, France

Description

Ce dessin de Charles Lapicque représente une course de chevaux, le mouvement qui s'en dégage est visible et délicat.

Provenance

Collection particulière française

Bibliographie

Catalogue Ader Nordmann du 13 septembre 2019, Vente Art Moderne, Drouot Paris.


Charles Lapicque

Peintre
Dessinateur
FranceNé(e) en : 1898Artiste célèbreArtiste célèbre

Charles Lapicque est un peintre de la Nouvelle École de Paris né en 1898 dans une famille passionnée par les sciences et les arts. Charles Lapicque a multiplié au cours de sa vie les expériences. Artiste et scientifique, il fut diplômé en 1921 de l'École Centrale et a exercé le métier d'ingénieur jusqu'en 1928. 

En 1931, il accepte un poste de préparateur à la faculté des sciences de Paris, il profite ainsi du laboratoire pour effectuer des recherches sur les couleurs. Il n’a pas hésité à remettre en cause certaines des conventions picturales de la Renaissance. En 1939, il a élaboré le "système de la grille", un dérivé du fauvisme, du cubisme et de l'art médiéval. Ce système a été le point d'aboutissement de ses découvertes optiques et picturales.

En 1943, il a totalement abandonné sa carrière de scientifique pour se consacrer à son art. À contre-courant des tendances dominantes, il a montré dans les années 50 son attachement à la figuration, tout en effectuant quelques tentatives dans l’art abstrait. Il a gardé toute sa vie une prédilection pour le thème de la mer et ses couleurs. Il meurt en 1988.

« Son œuvre occupe dans l'art français contemporain une place d'élection. Sa façon de progresser à contre-courant lui assure une originalité foncière (...). La Vocation maritime de Lapicque et un certain nombre de ses toiles datées de 1939-1940 ( Figures armées, Le port de Loguivy, Jeanne d'Arc traversant la Loire, Sainte-Catherine de Fierbois, etc.) tiennent par rapport à cette période le rôle que Les Demoiselles d'Avignon et les paysages de Horto de Ebro ont joué dans l'aventure cubiste du début du siècle. » Jean-Guichard-Meilli en 1960.

Charles Lapicque

FranceNé(e) en : 1898Artiste célèbreArtiste célèbre
Peintre
Dessinateur

Charles Lapicque est un peintre de la Nouvelle École de Paris né en 1898 dans une famille passionnée par les sciences et les arts. Charles Lapicque a multiplié au cours de sa vie les expériences. Artiste et scientifique, il fut diplômé en 1921 de l'École Centrale et a exercé le métier d'ingénieur jusqu'en 1928. 

En 1931, il accepte un poste de préparateur à la faculté des sciences de Paris, il profite ainsi du laboratoire pour effectuer des recherches sur les couleurs. Il n’a pas hésité à remettre en cause certaines des conventions picturales de la Renaissance. En 1939, il a élaboré le "système de la grille", un dérivé du fauvisme, du cubisme et de l'art médiéval. Ce système a été le point d'aboutissement de ses découvertes optiques et picturales.

En 1943, il a totalement abandonné sa carrière de scientifique pour se consacrer à son art. À contre-courant des tendances dominantes, il a montré dans les années 50 son attachement à la figuration, tout en effectuant quelques tentatives dans l’art abstrait. Il a gardé toute sa vie une prédilection pour le thème de la mer et ses couleurs. Il meurt en 1988.

« Son œuvre occupe dans l'art français contemporain une place d'élection. Sa façon de progresser à contre-courant lui assure une originalité foncière (...). La Vocation maritime de Lapicque et un certain nombre de ses toiles datées de 1939-1940 ( Figures armées, Le port de Loguivy, Jeanne d'Arc traversant la Loire, Sainte-Catherine de Fierbois, etc.) tiennent par rapport à cette période le rôle que Les Demoiselles d'Avignon et les paysages de Horto de Ebro ont joué dans l'aventure cubiste du début du siècle. » Jean-Guichard-Meilli en 1960.