Une question ? Appelez-nous au +33 9 77 215 600

Informations sur l’œuvre

Catégorie

Estampe

Technique

Impression giclée sur papier Canson

Date

2020 - 2021

Dimensions

50 cm x 70 cm

Signature

Signée en bas à droite

Justificatif(s) d’authenticité

Vendue avec un certificat d'authenticité délivré par l'artiste

État de conservation

Très bon

Encadrement

Non

Localisation

Valence, Espagne

Description

Édition de 100 exemplaires signés et numérotés à la main. Œuvre vendue avec un certificat d'authenticité délivré par l'artiste espagnol. "Stop Wars!" a été réalisé en 2020-2021, à l'origine l'œuvre a été peinte sur un mur en Espagne (voir photo).

"Le thème fait clairement allusion aux guerres et aux abus de pouvoir, aujourd'hui malheureusement si actuels et si répugnants pour nous comme la Palestine, la Colombie ou le Chili. L'abus de pouvoir est très ancien et nous ne l'acceptons plus, bien qu'il soit toujours en vigueur. Mais aujourd'hui nous sommes nombreux à nous lever et à nous rebeller contre ces injustices, le monde a dit assez à tant de barbarie, nous voulons vivre dignement en tant que peuple planétaire conscient et dépasser ces étapes violentes et barbares que nous traînons depuis le début de la civilisation, mais le vieux monde que nous connaissions est en train de mourir, de se terminer, il y a un changement planétaire en cours." Germán Bel

À propos de la technique utilisée
Travail graphique / Collage / Adobe Illustrator CC. Impression giclée avec des encres pigmentées sur papier Canson Etching Rag 310g, papier sans acide. Pour information, la giclée est considérée comme une des meilleures techniques au monde pour la reproduction de graphiques et d'œuvres d'art originales.

La technique de la giclée est le procédé qui permet de réaliser des impressions artistiques à partir d'une source numérisée à l'aide d'une imprimante à jet d'encre avec une résolution et une qualité beaucoup plus élevées qu'à l'ordinaire, c'est pourquoi elle est généralement utilisée pour reproduire des œuvres originales, généralement de grand format.

Dans ce type d'impression à jet d'encre, le pigment est déposé sur le papier sous forme de petites gouttes, en "pulvérisant" le support. L'image est imprimée en atteignant un degré de détail incroyable dans les formes, en étant capable, en outre, de produire des trames, des motifs et des tons continus.

Livraison
Envoi effectué par l'artiste : 5 € pour l'Espagne, 10 € pour l'Europe et 15 € pour un envoi international. Chaque envoi dispose d'un numéro de suivi, l'œuvre est envoyée dans un tube protecteur avec son certificat.

Sur demande, il est également possible de faire encadrer l'œuvre, Art Shortlist est à votre disposition pour vous conseiller.

Provenance

Atelier de l'artiste à Valence en Espagne


EspagneNé(e) en : 1972Artiste émergentArtiste émergent

Germán Bel, alias Fasim, né à Barcelone en 1972, est un artiste urbain pionnier en Espagne, il est actif depuis les années 1980. Henry Chalfant a joué un rôle important dans la carrière de Fasim et sera une pièce maîtresse dans son développement artistique ultérieur. En 1989, il rencontre Futura 2000 lors d'une exposition organisée à la galerie Arcs&Cracs à Barcelone, où il apprend les créations artistiques sur toile et ses débuts dans l'art urbain, aujourd'hui connu sous le nom de street art.

En 1992, l'artiste se rend à Paris dans l'atelier de JonOne et BadBC à l'Hôpital éphémère où il vit quelques jours et contemple le processus de création sur toile et l'émergence de l'art urbain dans les galeries d'art. Il a également rejoint le mythique crew 156allstarz.

Les peintures de Fasim nous emmènent dans un monde onirique où le jeu avec les paréidolies semble dominer la surface des œuvres, depuis qu'il est enfant il garde ce jeu visuel et poétique du regard, avec les formes de n'importe quelle surface, que ce soit dans l'empreinte de certains carrelages ou dans les taches d'humidité, effacées ou ébréchées de n'importe quel mur urbain. Ce jeu est la première source d'inspiration des artistes du Paléolithique, où les images sont apparues dans les reliefs des rochers et est le berceau de la peinture.

Fasim a peint sur de nombreux murs, expositions et spectacles dans de nombreuses villes du monde : Barcelone, Valence, Madrid, Toulouse, Perpignan, Marseille, Paris, New York, Berlin, Copenhague, Amsterdam, Milan, Naples ou Sarajevo entre autres.

Le Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée (MuCEM) a récemment acquis trois peintures et six dessins, qui seront intégrés à la collection d'art urbain du Musée d'art contemporain de Marseille (MAC).

"(...) la police et les fonctionnaires de la ville de New York ont affirmé dans les années 70 que le graffiti était un crime de base, menant sur la pente glissante d'une carrière criminelle. Comme ils se sont trompés. J'ai observé qu'un apprentissage du graffiti a conduit plus d'un adolescent tagueur ou poseur de bombe à se lancer dans une brillante carrière de peintre, de designer, d'éditeur ou de cinéaste. Je ne trouve pas de meilleur exemple de ce phénomène que Fasim." Henry Chalfant

Dans l'atelier de Germán Bel (Fasim) : pionnier de l'art urbain espagnol

Germán Bel (Fasim)

EspagneNé(e) en : 1972Artiste émergentArtiste émergent
Peintre

Germán Bel, alias Fasim, né à Barcelone en 1972, est un artiste urbain pionnier en Espagne, il est actif depuis les années 1980. Henry Chalfant a joué un rôle important dans la carrière de Fasim et sera une pièce maîtresse dans son développement artistique ultérieur. En 1989, il rencontre Futura 2000 lors d'une exposition organisée à la galerie Arcs&Cracs à Barcelone, où il apprend les créations artistiques sur toile et ses débuts dans l'art urbain, aujourd'hui connu sous le nom de street art.

En 1992, l'artiste se rend à Paris dans l'atelier de JonOne et BadBC à l'Hôpital éphémère où il vit quelques jours et contemple le processus de création sur toile et l'émergence de l'art urbain dans les galeries d'art. Il a également rejoint le mythique crew 156allstarz.

Les peintures de Fasim nous emmènent dans un monde onirique où le jeu avec les paréidolies semble dominer la surface des œuvres, depuis qu'il est enfant il garde ce jeu visuel et poétique du regard, avec les formes de n'importe quelle surface, que ce soit dans l'empreinte de certains carrelages ou dans les taches d'humidité, effacées ou ébréchées de n'importe quel mur urbain. Ce jeu est la première source d'inspiration des artistes du Paléolithique, où les images sont apparues dans les reliefs des rochers et est le berceau de la peinture.

Fasim a peint sur de nombreux murs, expositions et spectacles dans de nombreuses villes du monde : Barcelone, Valence, Madrid, Toulouse, Perpignan, Marseille, Paris, New York, Berlin, Copenhague, Amsterdam, Milan, Naples ou Sarajevo entre autres.

Le Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée (MuCEM) a récemment acquis trois peintures et six dessins, qui seront intégrés à la collection d'art urbain du Musée d'art contemporain de Marseille (MAC).

"(...) la police et les fonctionnaires de la ville de New York ont affirmé dans les années 70 que le graffiti était un crime de base, menant sur la pente glissante d'une carrière criminelle. Comme ils se sont trompés. J'ai observé qu'un apprentissage du graffiti a conduit plus d'un adolescent tagueur ou poseur de bombe à se lancer dans une brillante carrière de peintre, de designer, d'éditeur ou de cinéaste. Je ne trouve pas de meilleur exemple de ce phénomène que Fasim." Henry Chalfant

Dans l'atelier de Germán Bel (Fasim) : pionnier de l'art urbain espagnol