Une question ? Appelez-nous au +33 9 77 215 600

Informations sur l’œuvre

Catégorie

Peinture

Technique

Acrylique sur toile

Date

2008

Dimensions

130 cm x 97 cm

Signature

Signée en bas à droite

Justificatif(s) d’authenticité

Certificat d'authenticité de la fondation Jean Miotte à Fribourg

État de conservation

Très bon

Encadrement

Oui

Localisation

Toulouse, France

Description

"Dans les bois" est une acrylique sur toile de 2008 signée en bas à droite par Jean Miotte (1926 - 2016).

Cette peinture abstraite est composée de très belles couleurs vives. Un véritable chef-d'œuvre de l'art abstrait. Cette œuvre est encadrée dans une caisse américaine noire.


FranceNé(e) en : 1926Artiste célèbreArtiste célèbre

Jean Miotte (1926-2016) est un peintre français contemporain mis en rapport avec l'Abstraction lyrique.

Au 556 West 22nd Street à New York, une fondation est consacrée à un artiste français vivant : Jean Miotte. Cette reconnaissance est remarquable pour un peintre quelque peu oublié dans son propre pays.

Né en 1926 à Paris, lorsqu'il parle de son enfance pendant la guerre, Jean Miotte évoque davantage le jazz que la faim ou la peur. Il brave le couvre-feu pour rejoindre ses amis et écouter Lester Young, Louis Amstrong, les rythmes de Duke Ellington, Benny Goodman ou encore Old Man River. Le jazz, par sa liberté, est un défi et une forme de résistance. C'est avec amusement que Jean Miotte raconte comment, au début de sa carrière de peintre, lors d'interminables discussions avec d'autres peintres, il clamait que "jamais, jamais il ne pouvait être question de tomber dans l'abstraction!" Le lendemain, il réalisait son premier tableau abstrait ! Ce fut le point de départ d'une œuvre complètement dédiée à une abstraction lyrique, forte, turbulente.

En 1961, Jean Miotte reçoit le grand pris de la Ford-Foundation, ce qui lui donne accès à une bourse pour travailler aux USA. Il traverse l'Atlantique et découvre les grands espaces américains. Il achète une voiture avec l'argent de sa bourse et il traverse les grandes étendues. Ses toiles prennent les dimensions du pays, la couleur rajeunit dans des tons plus vifs, plus contrastés, les gestes deviennent plus amples. Après avoir revendu sa voiture, Jean Miotte s'installe à Soho et fait la connaissance de plusieurs peintres dont Robert Motherwell, Mark Rothko, Jacques Lipschitz ou Alexander Calder. Il n'aura pas moins de trois ateliers à Paris, Hambourg et New York. Dans la galaxie de l'abstraction, Jean Miotte, sur la planète du gestuel côtoie Georges Mathieu et Hans Hartung.

"Il voyage dans ses tableaux comme il voyage dans sa vie." Marcelin Pleynet.

Jean Miotte

FranceNé(e) en : 1926Artiste célèbreArtiste célèbre
Peintre

Jean Miotte (1926-2016) est un peintre français contemporain mis en rapport avec l'Abstraction lyrique.

Au 556 West 22nd Street à New York, une fondation est consacrée à un artiste français vivant : Jean Miotte. Cette reconnaissance est remarquable pour un peintre quelque peu oublié dans son propre pays.

Né en 1926 à Paris, lorsqu'il parle de son enfance pendant la guerre, Jean Miotte évoque davantage le jazz que la faim ou la peur. Il brave le couvre-feu pour rejoindre ses amis et écouter Lester Young, Louis Amstrong, les rythmes de Duke Ellington, Benny Goodman ou encore Old Man River. Le jazz, par sa liberté, est un défi et une forme de résistance. C'est avec amusement que Jean Miotte raconte comment, au début de sa carrière de peintre, lors d'interminables discussions avec d'autres peintres, il clamait que "jamais, jamais il ne pouvait être question de tomber dans l'abstraction!" Le lendemain, il réalisait son premier tableau abstrait ! Ce fut le point de départ d'une œuvre complètement dédiée à une abstraction lyrique, forte, turbulente.

En 1961, Jean Miotte reçoit le grand pris de la Ford-Foundation, ce qui lui donne accès à une bourse pour travailler aux USA. Il traverse l'Atlantique et découvre les grands espaces américains. Il achète une voiture avec l'argent de sa bourse et il traverse les grandes étendues. Ses toiles prennent les dimensions du pays, la couleur rajeunit dans des tons plus vifs, plus contrastés, les gestes deviennent plus amples. Après avoir revendu sa voiture, Jean Miotte s'installe à Soho et fait la connaissance de plusieurs peintres dont Robert Motherwell, Mark Rothko, Jacques Lipschitz ou Alexander Calder. Il n'aura pas moins de trois ateliers à Paris, Hambourg et New York. Dans la galaxie de l'abstraction, Jean Miotte, sur la planète du gestuel côtoie Georges Mathieu et Hans Hartung.

"Il voyage dans ses tableaux comme il voyage dans sa vie." Marcelin Pleynet.