Une question ? Appelez-nous au +33 9 77 215 600

5 choses à savoir sur l'Impressionnisme

Revenir au journal
Par Art Shortlist3 min
13/06/21

Ce mouvement a bouleversé l’ordre établi dans l’art de la fin du XIXe siècle. Les peintres impressionnistes ont proposé une nouvelle peinture qui marqua une rupture entre l’art moderne et la peinture académique de l’époque.

Art Shortlist vous propose de plonger au cœur de ce mouvement grâce à 5 éléments clés.


1 - La naissance du mouvement impressionniste

Le terme "impressionnisme" a été inventé par le critique d’art Louis Leroy en 1874. Ce dernier a rédigé un article moqueur intitulé L’exposition des impressionnistes dans lequel il raconte sa visite de l’atelier du photographe Nadar où se déroulait la première exposition du groupe.

Impression, soleil levant, Claude Monet, 1872

On pouvait y admirer Impression, soleil levant, une toile de Claude Monet de 1872. Louis Leroy écrivait dans la revue le Charivari : "Que représente cette toile ? Impression ! Impression, j’en étais sûr. Je me disais aussi puisque je suis impressionné, il doit y avoir de l’impression là-dedans."

Le nom trouvé par ce critique d’art s’imposera dans le temps et la peinture impressionniste trouvera son maître : Claude Monet.


À lire aussi : Secrets sur les couleurs de Claude Monet


2 - Les principaux membres

Au début du mouvement impressionniste, les artistes sont pour la plupart des jeunes peintres, les membres les plus connus sont : Camille Pissarro, Edgar Degas, Auguste Renoir, Eugène Boudin (considéré comme le précurseur du mouvement), Alfred Sisley, Berthe Morisot, Paul Cézanne, Armand Guillaumin, Gustave Caillebotte, Édouard Manet, Paul-César Helleu, Georges Seurat, Mary Cassatt, Claude Monet, Jean-Louis Forain…

Vue de Venise (Le Palais des Doges), Auguste Renoir, 1881

"Un matin, l’un de nous manquant de noir, se servit de bleu : l’impressionnisme était né." Auguste Renoir


3 - Les caractéristiques de l’Impressionnisme

Il est généralement caractérisé par des tableaux de petit format avec des compositions ouvertes et des angles de vue inhabituels. Les coups de pinceau sont visibles et basés sur le ressenti personnel du peintre. On trouve des éléments atmosphériques qui retranscrivent les phénomènes lumineux et climatiques.

La terrasse à Saint-Germain, Printemps, Alfred Sisley, 1875

Sur le plan esthétique, les peintres impressionnistes font l’éloge de la modernité, des paysages et du plein-air, la peinture sur le motif est d’ailleurs très utilisée et les couleurs vives y sont légion. Les estampes japonaises qui arrivent en Europe à cette époque sont aussi une importante source d’inspiration.

Sociologiquement, ce courant artistique est conduit par des artistes en marge du Salon officiel, il y a donc une opposition avec la peinture convenue, le mouvement a connu ses heures de gloire entre 1874 et 1886.


4 - Le mouvement a été soutenu par des marchands et des mécènes

L'existence et même la survie du mouvement ont été intimement liées au soutien de mécènes et de marchands d’art. En effet, l'État français et l’Académie se désintéressaient complètement de cette peinture avant-gardiste.

Les collectionneurs comme Gustave Caillebotte, Georges de Bellio, Jean-Baptiste Faure, Ernest Hoschédé, Théodore Duret, Etienne Moreau-Nelaton, Victor Chocquet, Charles Ephrussi, Paul Bérard ou encore Henri Rouart ont permis à ces artistes de vivre de leur art et de continuer à peindre.

Paul Durand-Ruel en 1910

Concernant les marchands, on peut évoquer deux hommes forts : Ambroise Vollard et Paul Durand-Ruel. Ce dernier a pris un certain nombre d'impressionnistes sous son aile. Il a même exporté leurs peintures aux États-Unis et leur a apporté une renommée internationale.


5 - Il a ouvert des voies nouvelles

Affectés par des querelles concernant le statut de membre au sein du groupe, les peintres impressionnistes se séparent définitivement en 1886.

Deux ouvrières dans l'atelier de couture, Édouard Vuillard, 1893

La majorité des peintres font le choix de se concentrer sur leur carrière et de nouveaux mouvements voient le jour : le néo-impressionnisme et le post-impressionnisme avec des courants comme le synthétisme, le symbolisme, le pointillisme, les nabis…