Une question ? Appelez-nous au +33 9 77 215 600

4 facteurs clés pour connaître la valeur d'une œuvre d'art

Revenir au journal
Par Thibault de Watrigant5 min
05/03/20

Vous possédez un tableau d’un maître de la peinture, un dessin de Keith Haring ou une œuvre d’un artiste moins connu du grand public, et vous souhaitez connaître sa valeur sur le marché de l’art ? Alors, vous êtes au bon endroit ! Ici, on vous donne 4 paramètres généralement pris en compte par les experts en art pour donner une valeur à une œuvre.


1 - La cote de l’artiste sur le marché de l’art 

Ce facteur est déterminant pour connaître la valeur de votre œuvre d’art. Pour se faire une idée précise de la cote d’un artiste, l’expert doit connaître ses précédents résultats en ventes publiques. Plus les ventes sont nombreuses et étendues dans le temps, et plus la cote qui en découle est fiable.

Par ailleurs, l’expert doit toujours vérifier que les œuvres passées en vente n’ont pas un taux d’invendus trop élevés, en effet, à court terme cela peut avoir un impact négatif sur une cote.

Ces précieuses informations sont uniquement accessibles sur les bases de données spécialisées comme Artprice et Artnet. Les accès à ces sites sont assez onéreux, mais essentiels pour réaliser cette analyse de la cote. 


À lire aussi : Les conditions optimales pour conserver ses œuvres d'art


2 - La rareté de l’œuvre

Pour évaluer à quel point, une œuvre d’art est rare, il faut tout d'abord bien se renseigner sur l’artiste, afin de connaître ses pratiques artistiques et les différentes périodes de sa production. Par exemple, une peinture de Pablo Picasso, même de petit format, aura une valeur bien supérieure à une grande lithographie de ce même artiste.

Par conséquent, la place qu’occupe l’œuvre dans la carrière de l’artiste a toujours un impact déterminant sur sa valeur.

 

3 - La provenance

Connaître la provenance de votre œuvre a deux conséquences : premièrement, elle donne des éléments tangibles pour certifier son authenticité, deuxièmement, la provenance si elle sort de l’ordinaire, peut conférer une valeur supplémentaire à votre œuvre.

De même, lorsque votre œuvre est référencée dans le catalogue raisonné de l’artiste ou que vous possédez un document de provenance, cela permet de sécuriser, voire d’augmenter la valeur de l’œuvre sur le marché de l’art.

Par exemple, vous possédez un tableau de William Turner, qui par le passé, a appartenu à un membre de la famille royale britannique, alors ce paramètre aura une incidence très positive sur la valeur de votre tableau.


À lire aussi : 4 collectionneurs d'art contemporain à suivre de près


4 - L’état de conservation

On l’oublie souvent, mais l’état de conservation d’une œuvre d’art est capital pour en tirer le meilleur prix lors d’une vente. Si celle-ci ne nécessite aucune restauration, c’est un vrai plus !

À contrario, si l’œuvre est en mauvais état, elle peut perdre de la valeur et même devenir invendable. Dans les faits, peu de personnes sont prêtes à débourser une somme d’argent pour acheter une œuvre fragile ou abîmée.


En conclusion

Ces quatre facteurs sont de première importance pour vous donner une idée de la valeur de votre œuvre. Cependant, il ne faut pas oublier que l’estimation d’une œuvre d’art est toujours subjective.

Pour déterminer sa valeur avec précision, l’œuvre doit inévitablement être confrontée au marché de l’art. Seul ce jeu d’offre et de demande pourra déterminer son juste prix. De ce fait, si vous souhaitez la vendre au meilleur prix, votre œuvre doit pouvoir être accessible à ses collectionneurs les plus passionnés. 


Vous souhaitez obtenir une estimation gratuite de votre œuvre d’art ? L’équipe d’Art Shortlist est là pour vous renseigner, il vous faudra moins de 5 minutes pour compléter notre formulaire de demande d’estimation