Une question ? Appelez-nous au +33 9 77 215 600

10 choses à savoir sur Johannes Vermeer

Revenir au journal
Par Art Shortlist5 min
05/07/21

Johannes Vermeer (1632-1675) est considéré comme l’un des plus grands maîtres de la peinture hollandaise du XVIIe siècle. Il occupe une place tout à fait à part dans l’histoire de la peinture et figure parmi les peintres majeurs du Siècle d’or hollandais. Découvrons 10 choses à savoir sur "le Sphinx de Delft".


1 - Il est né à Delft

Vermeer est né le 31 octobre 1632 dans une famille de commerçants au sein de la cité hollandaise de Delft, une ville rattachée à l'époque à la maison d’Orange.

Vue de Delft, Johannes Vermeer, 1659-1660, Mauritshuis, La Haye

Son père était une personne plutôt instable et farfelue, il a mené une carrière de marchand d’art, mais il finira sa vie criblé de dettes.


2 - Il a eu au moins 15 enfants

Avec son épouse, Catharina Bolnes, Vermeer aurait eu quinze enfants. Malheureusement, quatre sont décédés très jeune.

La Femme en bleu lisant une lettre, Johannes Vermeer, 1662-1665, Rijksmuseum, Amsterdam

Même si le peintre a connu des périodes de prospérité financière, il a eu quelques difficultés à faire face aux dépenses du quotidien et sa famille nombreuse ne l’a pas aidé à stabiliser durablement ses finances.


À lire aussi : La Ronde de Nuit de Rembrandt retrouve son format d’origine grâce à l’intelligence artificielle



3 - Vermeer était un marchand d’art et un expert réputé

En plus d’être un peintre génial, Vermeer a aussi exercé le métier de son père : marchand d'art. En 1662, il prend la tête de la guilde Saint-Luc, il a seulement 30 ans, il est même reconduit l’année suivante.

L'Entremetteuse, détail, autoportrait présumé, Johannes Vermeer, 1656, Gemäldegalerie Alte Meister, Dresde

Vermeer était aussi apprécié pour ses qualités d'expert en art et prenait régulièrement part à des missions d’authentification pour des œuvres d’art.


4 - Seulement 37 tableaux lui sont attribués

La reconnaissance de cet artiste est loin d’être proportionnelle à sa production. Aujourd'hui, on compte seulement 37 tableaux attribués à Johannes Vermeer.

L'Art de la peinture, Johannes Vermeer, 1666, Kunsthistorisches Museum, Vienne

Ces précieux tableaux sont répartis entre les Pays-Bas, les États-Unis, la France, l’Ecosse, l’Allemagne, l’Autriche, le Japon, l’Irlande et l’Angleterre.


5 - Le manque de connaissances sur l’artiste a attiré les faussaires

Après sa mort le 15 décembre 1675, l’art de Vermeer de Delft est tombé dans l’oubli, notamment car les commanditaires de l’époque étaient plus axés sur la peinture historique et religieuse que sur la peinture de genre pratiquée par Vermeer.

L'Astronome, Johannes Vermeer, 1668, Musée du Louvre, Paris

Ce n’est qu'au XIXe siècle que Vermeer a été redécouvert par l'historien d'art français Théophile Thoré, il est ensuite revenu au devant de la scène artistique au XXe siècle. Cependant, le manque d’informations, la profonde méconnaissance de son œuvre et la disparition de certaines peintures ont inévitablement entraîné une multiplication des faux. 

Il faut aussi noter que lorsque Vermeer était en vie, sa notoriété n’a jamais dépassé les frontières des Provinces-Unies et même de la ville de Delft !


6 - Des éléments sont récurrents dans ses tableaux

L’œuvre de Vermeer est composée en grande partie de peintures représentant des intérieurs et des scènes intimistes. Vermeer est très minutieux dans le traitement de la lumière et dans le rendu des effets de la perspective.

Jeune femme à l'aiguière, Johannes Vermeer, 1658, Metropolitan Museum of Art, New York

Ce peintre de la quiétude et du silence intégrait souvent dans ses huiles sur toile des objets et du mobilier du quotidien ou des objets symboliques de la puissance et de l’expansion des Provinces-Unies : des cartes marines, des objets importés de voyages lointains, des globes terrestres…

Aussi, comment ne pas évoquer les fenêtres de Vermeer tant elles sont présentes et elles jouent un rôle important dans ses œuvres.

"Vous m'avez dit que vous aviez vu certains tableaux de Vermeer, vous vous rendez bien compte que ce sont les fragments d'un même monde, que c'est toujours, quelque génie avec lequel ils soient recréés, la même table, le même tapis, la même femme, la même nouvelle et unique beauté, énigme à cette époque où rien ne lui ressemble ni ne l'explique, si on ne cherche pas à l'apparenter par les sujets, mais à dégager l'impression particulière que la couleur produit." Marcel Proust en 1925


7 - Il a utilisé la camera obscura

La plupart des historiens d’art s’accordent à dire que si la peinture de Vermeer est si subtile et précise pour la lumière et la perspective c’est grâce à l’utilisation de la camera obscura.

La chambre obscure dans l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert en 1772

Cette "chambre noire" permettait de projeter la lumière reflétée par des objets sur une surface plane ce qui offrait une précision d’orfèvre à la peinture du Sphinx de Delft.


8 - Vermeer n’a laissé aucun croquis ou dessin préparatoire

Curieusement, aucun croquis ou dessin préparatoire du maître de Delft n’est connu à ce jour, son procédé de création est encore entouré de quelques mystères.

Le Christ dans la maison de Marthe et Marie, Johannes Vermeer, 1655, National Gallery of Scotland, Édimbourg

Plus étonnant encore, après des analyses scientifiques, aucune ligne guide n’a été détectée sous les couches picturales de ses tableaux, ce qui montre à quel point il était un génie et qui ne fait que confirmer que la camera obscura lui a permis de réaliser de véritables prouesses techniques.


9 - Comme son père, Vermeer est mort endetté

L’année 1672 est appelée "la Rampjaar" ("année désastreuse" en néerlandais). En effet, les Provinces-Unies furent frappées par une grave crise économique consécutive à la double attaque du pays : par Louis XIV d’un côté et par la flotte anglaise de l’autre. Ainsi, le marché de l’art est complètement à l'arrêt pour quelques temps. Vermeer est contraint d’emprunter la somme de 1000 florins à Amsterdam.

La Ruelle, Johannes Vermeer, 1658, Rijksmuseum, Amsterdam

En 1674, van Ruijven, le principal mécène de Vermeer meurt, et l’artiste ne parvient plus à vendre ses tableaux et ceux qu’il possède en tant que marchand d’art. Cette situation dramatique aura eu raison de Vermeer qui décède l’année suivante à seulement 43 ans, laissant sa femme et ses onze enfants sous une montagne de dettes.


10 - Il a inspiré le cinéma américain

La publicité s’est largement emparée de son mythique tableau La Laitière, mais au-delà d’inspirer une marque de yaourts, Vermeer  inspire également Hollywood. En 2003, Peter Webber a réalisé une adaptation cinématographique du livre de 1999, la Jeune Fille à la perle de Tracy Chevalier. Le film et le livre ont rencontré un franc succès.

La Jeune Fille à la perle, Johannes Vermeer, 1665, Mauritshuis, La Haye

Souvent surnommée la Joconde du Nord, le tableau La Jeune Fille à la perle est aujourd’hui conservé au Mauritshuis de la Haye et continue de faire rêver les amoureux de l’art de Vermeer.