Une question ? Appelez-nous au +33 9 77 215 600
Revenir aux artistes

Sino

Peintre
FranceNé(e) en : 1970

Sino figure parmi les pionniers du mouvement graffiti made in France. C’est en 1986 qu’il débute son travail sur la lettre. Il commence par imposer sa signature sous forme de tag. Il fut ensuite fortement influencé par les fresques du collectif FBI à La Défense.

À cette époque, peu de tagueurs exerçaient cette pratique. La Défense et la Gare de Puteaux font partie de ses terrains de jeux favoris. C’est là que l’artiste a développé son style et sa technique. Les gares apparaissent comme des lieux stratégiques dans le développement des fresques graffiti, notamment grâce à l’utilisation de la couleur. La première génération de graffeurs appréciait particulièrement ces lieux, car la masse d’usagers des transports en commun voyaient leurs fresques murales sur d’énormes dimensions des murs en béton. De véritables galeries à ciel ouvert.

La fin des années 1980 et le début des années 1990 représentait la naissance d’une émulation pour les arts urbains en France, notamment en région parisienne : les fresques devenaient de plus en plus colorées. Des lettres complexifiées, des personnages et des éléments de mise en scène apparaissaient en nombre sur les murs.

La découverte de bibles "Subway Art" et "Spraycan Art", encore peu diffusées à l’époque, commençaient à sensibiliser toute une génération à l’idée d’une réflexion esthétique autour de la notion de fresque. Cette génération a même développé un fort intérêt pour la photographie et la documentation de cette culture.

Sino est l’un des chefs de file de ce mouvement tant à Puteaux où il est basé qu’en région parisienne où il est respecté. 

Sino devance et influence ainsi fortement la génération suivante de la ligne Paris-Saint-Lazare. Il crée successivement les ASA et les DUC avant d’intégrer les HG. Il réunit autour de lui les graffeurs les plus talentueux tels que RCF, Sleez ou encore See, tous marqués par son activisme dans la rue et son style coloré et lisible. En effet, avec les FBI, les DUC de Sino constituent pour la banlieue ouest parisienne l’égal de ce que peuvent être les BBC ou Bando pour Paris intra-muros.

Dès la fin des années 1990 avant de revenir à Puteaux, il poursuit un grand travail de reconnaissance du mouvement graffiti et tisse un lien culturel entre Paris et Montréal.

Dans son atelier, il diversifie son travail en le déclinant sur toile. L’esprit du graffiti se fait ressentir plus que jamais. La fusion des formes et des couleurs laisse entrevoir le processus perpétuel du travail de la lettre et l’atmosphère transgressive d’un art pensé pour la rue.

En ce qui concerne ses travaux sur toiles, la lettre représente toujours le pilier de sa réflexion et de son processus de création. La particularité de son travail est qu’il joue sur la densité des couleurs ainsi que les différentes tonalités que celle-ci représente. La lettre, sa prédilection en parfaite harmonie avec sa composition, se transcende dans l’ensemble des couleurs et des motifs familiers de son style. Cela permet de proposer à son spectateur un réel voyage au cœur de son univers.

Sino

FranceNé(e) en : 1970
Peintre

Sino figure parmi les pionniers du mouvement graffiti made in France. C’est en 1986 qu’il débute son travail sur la lettre. Il commence par imposer sa signature sous forme de tag. Il fut ensuite fortement influencé par les fresques du collectif FBI à La Défense.

À cette époque, peu de tagueurs exerçaient cette pratique. La Défense et la Gare de Puteaux font partie de ses terrains de jeux favoris. C’est là que l’artiste a développé son style et sa technique. Les gares apparaissent comme des lieux stratégiques dans le développement des fresques graffiti, notamment grâce à l’utilisation de la couleur. La première génération de graffeurs appréciait particulièrement ces lieux, car la masse d’usagers des transports en commun voyaient leurs fresques murales sur d’énormes dimensions des murs en béton. De véritables galeries à ciel ouvert.

La fin des années 1980 et le début des années 1990 représentait la naissance d’une émulation pour les arts urbains en France, notamment en région parisienne : les fresques devenaient de plus en plus colorées. Des lettres complexifiées, des personnages et des éléments de mise en scène apparaissaient en nombre sur les murs.

La découverte de bibles "Subway Art" et "Spraycan Art", encore peu diffusées à l’époque, commençaient à sensibiliser toute une génération à l’idée d’une réflexion esthétique autour de la notion de fresque. Cette génération a même développé un fort intérêt pour la photographie et la documentation de cette culture.

Sino est l’un des chefs de file de ce mouvement tant à Puteaux où il est basé qu’en région parisienne où il est respecté. 

Sino devance et influence ainsi fortement la génération suivante de la ligne Paris-Saint-Lazare. Il crée successivement les ASA et les DUC avant d’intégrer les HG. Il réunit autour de lui les graffeurs les plus talentueux tels que RCF, Sleez ou encore See, tous marqués par son activisme dans la rue et son style coloré et lisible. En effet, avec les FBI, les DUC de Sino constituent pour la banlieue ouest parisienne l’égal de ce que peuvent être les BBC ou Bando pour Paris intra-muros.

Dès la fin des années 1990 avant de revenir à Puteaux, il poursuit un grand travail de reconnaissance du mouvement graffiti et tisse un lien culturel entre Paris et Montréal.

Dans son atelier, il diversifie son travail en le déclinant sur toile. L’esprit du graffiti se fait ressentir plus que jamais. La fusion des formes et des couleurs laisse entrevoir le processus perpétuel du travail de la lettre et l’atmosphère transgressive d’un art pensé pour la rue.

En ce qui concerne ses travaux sur toiles, la lettre représente toujours le pilier de sa réflexion et de son processus de création. La particularité de son travail est qu’il joue sur la densité des couleurs ainsi que les différentes tonalités que celle-ci représente. La lettre, sa prédilection en parfaite harmonie avec sa composition, se transcende dans l’ensemble des couleurs et des motifs familiers de son style. Cela permet de proposer à son spectateur un réel voyage au cœur de son univers.

œuvres

Sino

Spectres 042021

Sino

Spectres 032021

Sino

Sans titre n°342020

Je veux que Art Shortlist m'aide à acquérir une œuvre de Sino