Une question ? Appelez-nous au +33 9 77 215 600
Revenir aux artistes

John Crash Matos

Peintre
États-UnisNé(e) en : 1961Artiste célèbreArtiste célèbre

John Matos alias Crash, est un graffiti artiste d'origine portoricaine né dans le Bronx le 11 octobre 1961. John Crash est l'un des membres-fondateurs de "l'Aerosol (R)evolution".

Très jeune, il commence à peindre des graffitis sur les trains de New York avant de se tourner vers la création d'œuvres sur toile. Il a réalisé son premier graff sur train en 1975. Crash fait partie des grands artistes américains du street art.

Il a trouvé son pseudo au lycée lorsqu'il a accidentellement supprimé le contenu de son ordinateur, un "crash" informatique qui aura de grandes conséquences.

En 1979, il rejoint le Studio Graffiti qui permet à des artistes urbains de cette époque comme Dondi, Futura, Daze ou Kel de se tourner vers la production sur toile.

En 1983, il intègre la galerie Sidney Janis à New York, avant de faire son entrée dans les plus grandes collections mondiales du MoMA de New York, en passant par le Brooklyn Museum, le Stedelijk Museum d'Amsterdam ou encore le Musée de la ville de New York.

Il se fait connaître du grand public lors d'une campagne publicitaire pour la marque de cigarettes Peter Stuyvesant qui a réalisé en compagnie du grand Keith Haring.

Au début des années 1980, son art commence à intéresser l'Europe. Il participe notamment aux premières expositions consacrées à l'art du graffiti à Amsterdam (Yaki Kornbilt) et à Monaco (Speerstra Gallery). Il rejoint la collection Speerstra qui prête quelques-unes de ses peintures pour des expositions : aux Pays-Bas, au Danemark et en France.

En 1984, John Crash Matos expose pour la première fois en France lors de l'exposition "5/5 Figuration libre - France/USA" au Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris. Cette exposition mettait en parallèle des œuvres de Jean-Michel Basquiat, Keith Haring, Robert Combas, Kenny Scharf, François Boirond, Tseng Kwong Chi, Hervé Di Rosa et John Crash Matos.

Vers la fin des années 1990, Matos Crash a peint cinq guitares Fender Stratocaster pour Éric Clapton. Ce dernier les a utilisé lors de sa tournée en 2001, ce qui a encore augmenté sa reconnaissance et sa visibilité.

En 2004, l'une des guitares réalisées pour le chanteur, appelée la "Crash 3", s'est envolée aux enchères chez Christie's, elle a été adjugée pour 321 100 $. Par la suite, l'artiste a réalisé d'autres œuvres sur des Fender et les collectionneurs se les arrachent.

En juillet 2006, il a eu l'honneur d'exposer au Brooklyn Museum. Après cette date, il a exposé assez régulièrement en Europe, notamment à la Galerie Brugier-Rigail ou encore à Monaco en lien avec des projets écologiques soutenus par la Fondation du Prince Albert II de Monaco.

John Crash Matos est réputé pour son jeu de lettrage et pour ses innovations dans ce que l'on appelle le "Wild Style". Il a développé un style graphique fort et coloré. Sur les toiles de cet artiste on trouve souvent un œil qui est en quelque sorte sa signature, son emblème.

Aussi, son style est très inspiré par les Comics, des couleurs flamboyantes et pures. John Matos est un des étendards des arts urbains à travers le monde, il a poursuivi le Pop Art pour placer son art dans les hautes sphères de l'histoire de l'art et du marché de l'art.

Nous avons l'immense honneur de vous présenter une shortlist de cet artiste contemporain de premier plan. Un artiste qui est passé des murs de sa ville aux murs des grands musées du monde entier.

John Crash Matos

États-UnisNé(e) en : 1961Artiste célèbreArtiste célèbre
Peintre

John Matos alias Crash, est un graffiti artiste d'origine portoricaine né dans le Bronx le 11 octobre 1961. John Crash est l'un des membres-fondateurs de "l'Aerosol (R)evolution".

Très jeune, il commence à peindre des graffitis sur les trains de New York avant de se tourner vers la création d'œuvres sur toile. Il a réalisé son premier graff sur train en 1975. Crash fait partie des grands artistes américains du street art.

Il a trouvé son pseudo au lycée lorsqu'il a accidentellement supprimé le contenu de son ordinateur, un "crash" informatique qui aura de grandes conséquences.

En 1979, il rejoint le Studio Graffiti qui permet à des artistes urbains de cette époque comme Dondi, Futura, Daze ou Kel de se tourner vers la production sur toile.

En 1983, il intègre la galerie Sidney Janis à New York, avant de faire son entrée dans les plus grandes collections mondiales du MoMA de New York, en passant par le Brooklyn Museum, le Stedelijk Museum d'Amsterdam ou encore le Musée de la ville de New York.

Il se fait connaître du grand public lors d'une campagne publicitaire pour la marque de cigarettes Peter Stuyvesant qui a réalisé en compagnie du grand Keith Haring.

Au début des années 1980, son art commence à intéresser l'Europe. Il participe notamment aux premières expositions consacrées à l'art du graffiti à Amsterdam (Yaki Kornbilt) et à Monaco (Speerstra Gallery). Il rejoint la collection Speerstra qui prête quelques-unes de ses peintures pour des expositions : aux Pays-Bas, au Danemark et en France.

En 1984, John Crash Matos expose pour la première fois en France lors de l'exposition "5/5 Figuration libre - France/USA" au Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris. Cette exposition mettait en parallèle des œuvres de Jean-Michel Basquiat, Keith Haring, Robert Combas, Kenny Scharf, François Boirond, Tseng Kwong Chi, Hervé Di Rosa et John Crash Matos.

Vers la fin des années 1990, Matos Crash a peint cinq guitares Fender Stratocaster pour Éric Clapton. Ce dernier les a utilisé lors de sa tournée en 2001, ce qui a encore augmenté sa reconnaissance et sa visibilité.

En 2004, l'une des guitares réalisées pour le chanteur, appelée la "Crash 3", s'est envolée aux enchères chez Christie's, elle a été adjugée pour 321 100 $. Par la suite, l'artiste a réalisé d'autres œuvres sur des Fender et les collectionneurs se les arrachent.

En juillet 2006, il a eu l'honneur d'exposer au Brooklyn Museum. Après cette date, il a exposé assez régulièrement en Europe, notamment à la Galerie Brugier-Rigail ou encore à Monaco en lien avec des projets écologiques soutenus par la Fondation du Prince Albert II de Monaco.

John Crash Matos est réputé pour son jeu de lettrage et pour ses innovations dans ce que l'on appelle le "Wild Style". Il a développé un style graphique fort et coloré. Sur les toiles de cet artiste on trouve souvent un œil qui est en quelque sorte sa signature, son emblème.

Aussi, son style est très inspiré par les Comics, des couleurs flamboyantes et pures. John Matos est un des étendards des arts urbains à travers le monde, il a poursuivi le Pop Art pour placer son art dans les hautes sphères de l'histoire de l'art et du marché de l'art.

Nous avons l'immense honneur de vous présenter une shortlist de cet artiste contemporain de premier plan. Un artiste qui est passé des murs de sa ville aux murs des grands musées du monde entier.

œuvres