Une question ? Appelez-nous au +33 9 77 215 600
Revenir aux artistes

Hans Hartung

Peintre
Dessinateur
AllemagneNé(e) en : 1904Artiste célèbreArtiste célèbre

Hans Hartung est né à Leipzig en Allemagne le 21 septembre 1904. Il a suivi une formation à l’Akademie der schönen Künste de Leipzig entre 1924 et 1926, puis aux Beaux-Arts de Munich en 1928. En 1929, il se marie avec une jeune artiste d’origine norvégienne qui, comme lui, est venue étudier à Paris.

Hans Hartung obtient sa première exposition personnelle en 1931 à Dresde en Allemagne. En 1932, sentant la montée du nazisme, il quitte l’Allemagne et décide de voyager en Europe. En 1935, il fait le choix de s’installer à Paris où il se lie d'amitié avec des artistes comme Vassily Kandinsky, Joan Miró, Piet Mondrian ou encore Alexander Calder. 

En 1944, il s’engage dans la légion étrangère, mais il se blesse et doit être amputé de la jambe droite. En 1945, il obtient la nationalité française. En 1960, il reçoit le Grand Prix de la Biennale de Venise.

Dans ses premières années de création, Hans Hartung peint majoritairement des toiles abstraites et des aquarelles. Après le Seconde Guerre mondiale, l’artiste se sert de la peinture pour exprimer ses souffrances et cauchemars dans une peinture abstraite et lyrique. Il recouvre ses toiles de tourbillons, de hachures, de "grandes masses brunâtres ou noires" tracées à l’encre de Chine, au pastel ou à l’huile. Il est persuadé que seule une peinture informelle peut exprimer le désespoir de l’après-guerre.

À partir des années 1960, Hans Hartung réalise des œuvres de grand format à l’acrylique. Il lui arrive régulièrement d’utiliser des peignes, des branches ou même des balais pour stigmatiser la toile. En 1968, il s’installe à Antibes, dans une maison qu’il a lui-même imaginé. En 1986, il peint une série d’œuvres très colorées.

En 1987, Anna-Eva Bergman, sa femme, meurt. Hans Hartung décède, le 7 décembre 1989 à Antibes. Comme il le souhaitait, ses cendres ont été dispersées dans la mer Méditerranée. Aujourd'hui, Hans Hartung est considéré comme le chef de file du mouvement de l’Abstraction Lyrique et comme l'un des plus grands artistes de l'art abstrait au 20ème siècle.

"Par ces grandes formes qui s'évaporent, s'égarent ou s'étalent en larges plages, je tâchais de fixer le dynamisme et la constance des forces qui créent la matière, la lumière, l'esprit. Sujet qui m'a toujours passionné." Hans Hartung

Hans Hartung

AllemagneNé(e) en : 1904Artiste célèbreArtiste célèbre
Peintre
Dessinateur

Hans Hartung est né à Leipzig en Allemagne le 21 septembre 1904. Il a suivi une formation à l’Akademie der schönen Künste de Leipzig entre 1924 et 1926, puis aux Beaux-Arts de Munich en 1928. En 1929, il se marie avec une jeune artiste d’origine norvégienne qui, comme lui, est venue étudier à Paris.

Hans Hartung obtient sa première exposition personnelle en 1931 à Dresde en Allemagne. En 1932, sentant la montée du nazisme, il quitte l’Allemagne et décide de voyager en Europe. En 1935, il fait le choix de s’installer à Paris où il se lie d'amitié avec des artistes comme Vassily Kandinsky, Joan Miró, Piet Mondrian ou encore Alexander Calder. 

En 1944, il s’engage dans la légion étrangère, mais il se blesse et doit être amputé de la jambe droite. En 1945, il obtient la nationalité française. En 1960, il reçoit le Grand Prix de la Biennale de Venise.

Dans ses premières années de création, Hans Hartung peint majoritairement des toiles abstraites et des aquarelles. Après le Seconde Guerre mondiale, l’artiste se sert de la peinture pour exprimer ses souffrances et cauchemars dans une peinture abstraite et lyrique. Il recouvre ses toiles de tourbillons, de hachures, de "grandes masses brunâtres ou noires" tracées à l’encre de Chine, au pastel ou à l’huile. Il est persuadé que seule une peinture informelle peut exprimer le désespoir de l’après-guerre.

À partir des années 1960, Hans Hartung réalise des œuvres de grand format à l’acrylique. Il lui arrive régulièrement d’utiliser des peignes, des branches ou même des balais pour stigmatiser la toile. En 1968, il s’installe à Antibes, dans une maison qu’il a lui-même imaginé. En 1986, il peint une série d’œuvres très colorées.

En 1987, Anna-Eva Bergman, sa femme, meurt. Hans Hartung décède, le 7 décembre 1989 à Antibes. Comme il le souhaitait, ses cendres ont été dispersées dans la mer Méditerranée. Aujourd'hui, Hans Hartung est considéré comme le chef de file du mouvement de l’Abstraction Lyrique et comme l'un des plus grands artistes de l'art abstrait au 20ème siècle.

"Par ces grandes formes qui s'évaporent, s'égarent ou s'étalent en larges plages, je tâchais de fixer le dynamisme et la constance des forces qui créent la matière, la lumière, l'esprit. Sujet qui m'a toujours passionné." Hans Hartung

œuvres

Vendu

Hans Hartung

Sans titre1969