Une question ou un problème ? Appelez-nous au +33 9 77 215 600
Revenir aux artistes

Fernand Léger

Peintre
Dessinateur
Sculpteur
FranceNé(e) en : 1881Artiste célèbreArtiste célèbre

Fernand Léger est né le 4 février 1881 à Argentan dans l’Orne. 

Dessinateur au sein d’un cabinet d’architecture, il est admis en 1903 à l’École des Arts Décoratifs de Paris, en parallèle, il fréquente l’Académie Julian et le Louvre. Il traverse différentes phases liées au fauvisme, l’impressionnisme et le néo-impressionnisme.

Les peintures réalisées par l’artiste avant 1910, ont été perdues ou détruites par l’artiste. Entre 1906 et 1908, Fernand Léger se rend régulièrement en Corse, ensuite, il s’installe à Paris, près de Montparnasse. Il y rencontre d’autres jeunes artistes et poètes.

Il est fortement influencé par Paul Cézanne, Picasso et Braque. Cependant, il se distingue des deux derniers cités par une recherche systématique de contrastes de formes. 

La carrière de Fernand Léger est interrompue par la Première Guerre mondiale, l’artiste devient soldat. En 1918, il rentre à Paris, les thèmes de ses œuvres changent radicalement. Fernand Léger représente principalement le dynamisme urbain et les machines.

Au cours des années 1920, la figure refait son apparition dans ses créations. L’expérience de la guerre encourage Fernand Léger à se tourner vers de nouveaux sujets et de nouveaux médias. Il s’essaye au cinéma, en 1924, il réalise « le Ballet mécanique », un film sans scénario.

Dans les années 1930, Fernand Léger propose des œuvres plus accessibles au grand public, ses œuvres ont un caractère iconique.

En 1940, Fernand Léger quitte la France occupée pour les États-Unis. Il dit que New York est « le plus formidable spectacle du monde ». Il réalise notamment une série sur les plongeurs, une sur les acrobates et une sur les cyclistes. Il y invente le principe de la couleur en dehors, par lequel, il dissocie couleurs et formes. 

À son retour en France en 1945, Fernand Léger adhère au Parti communiste français. Il retrouve son atelier de la rue Notre-Dame-des-Champs et ouvre une école à Montrouge, puis à Paris. 

À la fin de sa vie, l’artiste est animé par l’idéal de l’art pour tous, il se lance donc dans des projets monumentaux, pour des commandes d’art sacré : la chapelle d’Assy, l’église du Sacré-Cœur d’Audincourt…

Il répond aussi à des commandes pour des édifices comme l’université de Caracas ou le palais de l’ONU à New York. 

Fernand Léger meurt le 17 août 1955 à Gif-sur-Yvette. Nadia, sa femme, et Georges Bauquier, son assistant, inaugurent le musée national Fernand Léger, sur un terrain acheté par l’artiste à Biot.


Fernand Léger

FranceNé(e) en : 1881Artiste célèbreArtiste célèbre
Peintre
Dessinateur
Sculpteur

Fernand Léger est né le 4 février 1881 à Argentan dans l’Orne. 

Dessinateur au sein d’un cabinet d’architecture, il est admis en 1903 à l’École des Arts Décoratifs de Paris, en parallèle, il fréquente l’Académie Julian et le Louvre. Il traverse différentes phases liées au fauvisme, l’impressionnisme et le néo-impressionnisme.

Les peintures réalisées par l’artiste avant 1910, ont été perdues ou détruites par l’artiste. Entre 1906 et 1908, Fernand Léger se rend régulièrement en Corse, ensuite, il s’installe à Paris, près de Montparnasse. Il y rencontre d’autres jeunes artistes et poètes.

Il est fortement influencé par Paul Cézanne, Picasso et Braque. Cependant, il se distingue des deux derniers cités par une recherche systématique de contrastes de formes. 

La carrière de Fernand Léger est interrompue par la Première Guerre mondiale, l’artiste devient soldat. En 1918, il rentre à Paris, les thèmes de ses œuvres changent radicalement. Fernand Léger représente principalement le dynamisme urbain et les machines.

Au cours des années 1920, la figure refait son apparition dans ses créations. L’expérience de la guerre encourage Fernand Léger à se tourner vers de nouveaux sujets et de nouveaux médias. Il s’essaye au cinéma, en 1924, il réalise « le Ballet mécanique », un film sans scénario.

Dans les années 1930, Fernand Léger propose des œuvres plus accessibles au grand public, ses œuvres ont un caractère iconique.

En 1940, Fernand Léger quitte la France occupée pour les États-Unis. Il dit que New York est « le plus formidable spectacle du monde ». Il réalise notamment une série sur les plongeurs, une sur les acrobates et une sur les cyclistes. Il y invente le principe de la couleur en dehors, par lequel, il dissocie couleurs et formes. 

À son retour en France en 1945, Fernand Léger adhère au Parti communiste français. Il retrouve son atelier de la rue Notre-Dame-des-Champs et ouvre une école à Montrouge, puis à Paris. 

À la fin de sa vie, l’artiste est animé par l’idéal de l’art pour tous, il se lance donc dans des projets monumentaux, pour des commandes d’art sacré : la chapelle d’Assy, l’église du Sacré-Cœur d’Audincourt…

Il répond aussi à des commandes pour des édifices comme l’université de Caracas ou le palais de l’ONU à New York. 

Fernand Léger meurt le 17 août 1955 à Gif-sur-Yvette. Nadia, sa femme, et Georges Bauquier, son assistant, inaugurent le musée national Fernand Léger, sur un terrain acheté par l’artiste à Biot.


œuvres

Fernand Léger

Le cycliste1948

Fernand Léger

La lecture1953

Fernand Léger

Galerie Louis Carré1953