Une question ? Appelez-nous au +33 9 77 215 600

Informations sur l’œuvre

Catégorie

Sculpture

Matériau

Aluminium

Date

2020

Dimensions

57 cm x 25 cm x 0.5 cm

Signature

Signée

Justificatif(s) d’authenticité

Œuvre vendue accompagnée d'un certificat d'authenticité délivré par Karl Lagasse

État de conservation

Très bon

Localisation

Deauville, France

Description

Œuvre unique. One Dollar noir de Karl Lagasse en aluminium. Sculpture emblématique de l'artiste, signée "Karl Lagasse" en blanc.

Provenance

Atelier de l'artiste en Normandie


Karl Lagasse

Peintre
Sculpteur
FranceNé(e) en : 1981Artiste célèbreArtiste célèbre

Né au sein d'une famille d'artiste en 1981 à Paris, Karl Lagasse est un artiste et sculpteur français.

Très jeune, il commença à pratiquer les arts plastiques, il commence notamment le collage à l'âge de 7 ans avec sa mère. Au même âge, il fait la rencontre du sculpteur français César Baldaccini (1921-1998). Ce dernier le pousse à poursuivre une voie artistique. Quelques années plus tard, il explore un autre moyen d'expression en réalisant de nombreux graffitis dans le métro parisien. Et sous les conseils de l'artiste Yvaral (1934-2002), fils de l'artiste hongrois Victor Vasarely (1906-1997), Karl Lagasse intègre ses tags à ses collages.

La carrière artistique de Karl Lagasse débute en 1996, alors âgé de 15 ans, il vend sa première œuvre à Anvers. Au cours de l'année 2003, Karl prépare sa première exposition à Paris dans laquelle il expose des œuvres mêlant les techniques de la peinture et du collage. Sa première exposition personnelle eu lieu en 2006. Durant cette exposition, il présente ses fameux « Buildings » au sein de la galerie Isy Brachot située à Bruxelles.

L'année 2009 fût une année de consécration pour l'artiste. En effet, il gagne en notoriété grâce à ses sculptures « One Dollar » et est classé parmi les dix meilleurs sculpteurs du monde de moins de 30 ans par Artprice.

En 2012, l'artiste est cité comme faisant parti des cinquante meilleures artistes contemporains tirants leurs inspirations grâce aux icônes américaines. La même année, Karl Lagasse réalise la sculpture « Building ». Cette sculpture en bronze fut réalisée à l'occasion du 65e festival de Cannes et représente l'histoire de ce dernier.

Au cours de l'année 2014, l'artiste est contacté par Maserati dans le but de réaliser une collaboration pour fêter le centenaire de la marque italienne et le lancement mondial de la nouvelle Ghibli12. Un an plus tard, Karl Lagasse et Maserati collabore une nouvelle fois ensemble dans le cadre de la réalisation d'une installation monumentale intitulée « A Piece of Heaven on Earth ». Cette œuvre est composée d'une Maserati couverte de film de plastique blanc et d'une statue représentant Jésus Christ. Les pieds de ce dernier son recouvert de plusieurs sculptures « One Dollar ». Ces dernières représentent le remboursement de la plus grande dette de l'humanité.

Plus récemment en 2016, à l'occasion de l'Art Paris Art Fair, le président de la république François Hollande félicite personnellement l'artiste pour le succès de son œuvre « One Dollar », une sculpture en bronze mesurant deux mètres de haut exposées au Grand Palais.

Karl Lagasse réalise, au cours de l'année 2017, le trophée récompensant les lauréats de la 43ème édition du Festival du Film américain de Deauville. Surtout connu pour ses « One dollar », ses « Buildings » sont inspirés des gratte-ciels New-Yorkais. De plus, elles se construisent comme des points de réflexion sur sa personne et sur le monde qui l'entoure. Les œuvres de Karl Lagasse s'inspirent et le monde américain et son besoin personnel « de se construire, de s'élever ». Ses œuvres résultent de son admiration pour les Etats-Unis. De surcroît, ses « One Dollar » illustrent pour l'artiste ce qu'il est possible de faire pour un dollar seulement. Ces sculptures, Lagasse les produit rouges, bleues, violettes ou mêmes jaunes - mais elles conservent le fini métallique unique à l'aluminium. « Faire de l'art avec 1$ » c'est donc tout un art.

Karl Lagasse

FranceNé(e) en : 1981Artiste célèbreArtiste célèbre
Peintre
Sculpteur

Né au sein d'une famille d'artiste en 1981 à Paris, Karl Lagasse est un artiste et sculpteur français.

Très jeune, il commença à pratiquer les arts plastiques, il commence notamment le collage à l'âge de 7 ans avec sa mère. Au même âge, il fait la rencontre du sculpteur français César Baldaccini (1921-1998). Ce dernier le pousse à poursuivre une voie artistique. Quelques années plus tard, il explore un autre moyen d'expression en réalisant de nombreux graffitis dans le métro parisien. Et sous les conseils de l'artiste Yvaral (1934-2002), fils de l'artiste hongrois Victor Vasarely (1906-1997), Karl Lagasse intègre ses tags à ses collages.

La carrière artistique de Karl Lagasse débute en 1996, alors âgé de 15 ans, il vend sa première œuvre à Anvers. Au cours de l'année 2003, Karl prépare sa première exposition à Paris dans laquelle il expose des œuvres mêlant les techniques de la peinture et du collage. Sa première exposition personnelle eu lieu en 2006. Durant cette exposition, il présente ses fameux « Buildings » au sein de la galerie Isy Brachot située à Bruxelles.

L'année 2009 fût une année de consécration pour l'artiste. En effet, il gagne en notoriété grâce à ses sculptures « One Dollar » et est classé parmi les dix meilleurs sculpteurs du monde de moins de 30 ans par Artprice.

En 2012, l'artiste est cité comme faisant parti des cinquante meilleures artistes contemporains tirants leurs inspirations grâce aux icônes américaines. La même année, Karl Lagasse réalise la sculpture « Building ». Cette sculpture en bronze fut réalisée à l'occasion du 65e festival de Cannes et représente l'histoire de ce dernier.

Au cours de l'année 2014, l'artiste est contacté par Maserati dans le but de réaliser une collaboration pour fêter le centenaire de la marque italienne et le lancement mondial de la nouvelle Ghibli12. Un an plus tard, Karl Lagasse et Maserati collabore une nouvelle fois ensemble dans le cadre de la réalisation d'une installation monumentale intitulée « A Piece of Heaven on Earth ». Cette œuvre est composée d'une Maserati couverte de film de plastique blanc et d'une statue représentant Jésus Christ. Les pieds de ce dernier son recouvert de plusieurs sculptures « One Dollar ». Ces dernières représentent le remboursement de la plus grande dette de l'humanité.

Plus récemment en 2016, à l'occasion de l'Art Paris Art Fair, le président de la république François Hollande félicite personnellement l'artiste pour le succès de son œuvre « One Dollar », une sculpture en bronze mesurant deux mètres de haut exposées au Grand Palais.

Karl Lagasse réalise, au cours de l'année 2017, le trophée récompensant les lauréats de la 43ème édition du Festival du Film américain de Deauville. Surtout connu pour ses « One dollar », ses « Buildings » sont inspirés des gratte-ciels New-Yorkais. De plus, elles se construisent comme des points de réflexion sur sa personne et sur le monde qui l'entoure. Les œuvres de Karl Lagasse s'inspirent et le monde américain et son besoin personnel « de se construire, de s'élever ». Ses œuvres résultent de son admiration pour les Etats-Unis. De surcroît, ses « One Dollar » illustrent pour l'artiste ce qu'il est possible de faire pour un dollar seulement. Ces sculptures, Lagasse les produit rouges, bleues, violettes ou mêmes jaunes - mais elles conservent le fini métallique unique à l'aluminium. « Faire de l'art avec 1$ » c'est donc tout un art.