Une question ou un problème ? Appelez-nous au +33 9 77 215 600

Le catalogue raisonné : une idée géniale

Revenir au journal
Par Patrick de Watrigant 3 min
17/10/19

Vous vous interrogez sur un tableau, vous voulez vous assurer de son authenticité et de sa provenance ? Le moyen le plus sûr est de consulter le catalogue raisonné de l’artiste auquel ce tableau est attribué.

Alors, qu’est-ce exactement qu’un catalogue raisonné ?

Selon la définition proposée par François Duret-Robert dans son ouvrage de référence intitulé « Droit du Marché de l’Art », publié aux Éditions Dalloz :  « les catalogues raisonnés sont des ouvrages qui répertorient, décrivent, situent dans le temps, classent et, si possible, reproduisent, toutes les œuvres connues des artistes en question. »

Attention cependant, tous les artistes ne font pas l’objet d’un catalogue raisonné, car un tel ouvrage est coûteux à réaliser. Seuls les artistes de grand renom bénéficient de ce type d’ouvrage. Pour vérifier si l’œuvre de tel ou tel artiste à fait l’objet ou non d’un catalogue raisonné, il existe un ouvrage de référence totalement consacré aux catalogues raisonnés. Cet ouvrage publié par Marc Blondeau et Thierry Maudre s’intitule « ART CATALOGUE INDEX » (A.C.I), il répertorie plus de 500 artistes bénéficiant d’un catalogue raisonné.

Parmi les organismes les plus actifs pour réaliser des catalogues raisonnés figure le Wildenstein Institute, qui publie depuis de nombreuses années les catalogues des plus grands artistes tels que Velasquez, Fragonard, Manet, Monet, Gauguin etc… C’est le Wildenstein Institute qui est à l’origine du développement et de l’immense succès que rencontrent ces publications auprès des collectionneurs, des galeristes, des commissaires priseurs ou des experts. Daniel Wildenstein qui a dirigé jusqu’à sa mort le Wildenstein Institute, rappelait dans son livre de mémoires intitulé « Marchand d’Art » que l’établissement d’un catalogue raisonné peut réclamer de très nombreuses années de recherches : trente cinq pour Fragonard, quarante pour Monet et soixante pour Vuillard !

Aujourd’hui le catalogue raisonné imprimé est petit à petit remplacé par le catalogue raisonné digital, voici un article écrit par Thibault de Watrigant sur le sujet : Le catalogue raisonné digital : une avancée pour l'art



Vous aimerez aussi